lundi 26 septembre 2016



biches

gris et automnal ce lundi matin, par dix degrés et une nuit quasiment silencieuse...
par contre mes épluchures de pommes, dont personne ne voulait hier, ont eu du succès...
les biches hésitent quand même un moment avant d'y toucher... elles sont aussi intriguées par l'appareil photo qui est posté là...



dimanche 25 septembre 2016

volatiles

pour des colverts sauvages ils sont sympathiques : j'avais remarqué qu'ils ont tendance à s'approcher lorsque je reste un moment et je les ai bien observés cette fois-ci. il faut dire que les deux oies étaient à nouveau à côté de moi : lorsque je suis arrivé je me suis assis au bord de l'eau en m'amusant à photographier une aeschne en vol (une réussite parmi une vingtaine de clichés car une aeschne çà vole tout le temps et vite, faisant parfois des "sur place" très courts) ... les quatre canards assis sur le banc de sable de l'autre côté de l'étang sont effectivement venus à la nage l'un après l'autre pour s'installer sur la berge juste à quelques mètres de moi... et poursuivre leur sieste...










la pointe de ma botte donne une idée pour mes essais de distance... :-)
à environ 1m50 le canard s'est envolé sur l'étang en poussant de bruyants coin-coin... mais il est revenu aussitôt ... alors qu'un autre s'est juste éloigné d'un mètre en se dandinant... 








3° ce matin - rien d'extraordinaire, cette nuit... apparemment personne pour une vidéo... :-)
et pourtant çà bramait fort... sauf qu'ils ont commencé tardivement ou plutôt matinalement, autour de 1h du matin ... pour se taire à 8h... curieusement tous ensemble un peu comme à un signal...






samedi 24 septembre 2016

une mangeuse sur mes choux frisés... en principe la piéride de la rave...
à défaut de rave on mange aussi du chou...

sa récolte lui fait de belles cuisses... :-)


























il peut être amusant d'essayer de photographier les papillons et autres au vol...




























































une punaise, pour changer un peu des papillons, mais dans l'ensemble pas mal de bébètes manquent à l'appel cette année...







en ramassant de la mélisse à sécher cette feuille m'a intrigué, avec sa curieuse tige...


en fait c'est une chenille arpenteuse, (je ne sais pas précisément laquelle), qui, pour se camoufler, a le réflexe en cas de danger, de se faire passer pour une brindille en s'amarrant sur son support et en se dressant parfaitement droite...
j'ai eu beau manipuler et transporter la feuille, elle n'a bougé de sa position que lorsque je l'ai délogée pour la replacer dans le jardin...




une bonne amarre d'un côté,

la tête et les pattes de l'autre...


replacée sur de la mélisse elle reprend aussitôt sa position de brindille...


et les promeneurs nocturnes...